Déjà client : contactez-nous Parrainage Distribuer Piscinelle Piscinelle recrute Devenir partenaire - installateur La boutique
accueil piscines Piscinelle
Anniversaire
39ans

Vive les petites piscines !

Mon jardin & ma maison, le 01/03/2018

Voir en plein écran

Vive les petites piscines !

Plus besoin d’avoir un immense terrain pour profiter d’une piscine enterrée. La tendance est aux mini-formats, pratiques, modulables et logeables partout.

 

Rien n’empêche aujourd’hui les maisons dotées de petits espaces extérieurs, et même en lotissement, d’avoir leur propre zone de baignade. Avec un encombrement au sol compris entre 15 et 20 m2, contre 72 m2 pour une piscine des années 80 et 90, et des dimensions de 2 à 4 m de large sur 3 à 8 m de long, contre 6 x 12 m à cette époque, ces bassins au format réduit peuvent entrer aisément dans un jardinet ou une cour, quelle que soit la configuration des lieux. Il existe même des versions XS (à partir de 1,82 m de côté). Autre atout non négligeable, lorsque la surface est inférieure à 10 m2, il n’y a pas besoin d’autorisation administrative. Côté formes, même personnalisation. Les modèles peuvent être carrés, ovales, rectangulaires, à pan coupé, en couloir de nage, être enterrés, semi-enterrés, en kit, en bois ou maçonnés avec un fond plat ou en pente. Il est même possible d’envisager une piscine « miroir » avec un système à débordement latéral ou en périphérie.

Peu énergivore

De par leur exiguïté, ces bassins ont une contenance ne dépassant que rarement 20 m3, contre 100 m3 pour un modèle standard. D’où une facture d’eau allégée. Moins d’eau signifie aussi moins de produits d’entretien et des frais de chauffage moins importants. Nul besoin non plus de vider sa piscine chaque année.

 

L’hivernage peut s’effectuer sans abaisser la ligne d’eau, ce qui évite une remise à niveau au printemps. L’opération, à faire réaliser par un professionnel, consiste à vidanger l’ensemble des canalisations ainsi que le système local (filtre, pompe, chauffage, traitement…) en laissant la piscine complètement pleine. Autre source d’économie : les équipements connectés. Contrôlés à distance avec un smartphone, ils permettent en un clic d’ajuster le fonctionnement au plus près des besoins, qu’il s’agisse des systèmes automatiques de traitement de l’eau, de la filtration et du chauffage, ainsi que du robot nettoyeur.

 

Multifonction

De mieux en mieux équipées, ces minipiscines peuvent répondre aux différentes envies de toute la famille. Pour les optimiser, il suffit de leur ajouter des éléments de confort. Leur petite taille ne permettant pas d’aligner des longueurs, l’installation d’un harnais de nage ou d’un aquabike, ou d’un système de nage à contre-courant les rendra apte à y faire de l’exercice. Autres options bienvenues : une lame d’eau pour l’agrément ou des jets de massage pour la détente, un escalier servant d’assise à la place de la classique échelle, un abri pour protéger le bassin du vent et le garder propre, ou un éclairage à leds pour prolonger la baignade une fois la nuit tombée.

 

UNE PISCINE DEUX EN UN

Pour pallier le manque de place, pourquoi ne pas installer une terrasse mobile ? On gagne en esthétique et en fonctionnalité. Cela permet de couvrir le bassin quand il n’est pas employé et de proiter à son gré d’un bel espace de détente. Très simple d’utilisation, la terrasse, montée sur rails, vient se positionner en quelques secondes sur la piscine ou dans son prolongement.

 

Bi-usage
Piscine de 6 x 3 m en pin rouge du Nord de classe IV, avec liner bleu clair, escalier immergé, projecteur à leds et terrasse coulissante en ipé Rolling‑Deck en deux parties.
Cr6, à partir de 9 010 €, Piscinelle.

 

TEXTE HÉLÈNE LACAS

Partager cet article :

< Article précédent Article suivant >

Découvrir la gamme complète

Recevoir les tarifs Piscinelle


REMONTER
Votre avis